Résumés

Résultats de l'équipe : ASTT 1 - ProBH

Sommaire

8 7 6 5 4 3 2 1

Journée Date Lieu Adversaire Score Résumé
8 01-12-2019 Issy-les-Moulineaux ISSY LES MOULINEAUX EP 0 - 3

Dimanche 1er décembre, 8ème journée du championnat de proB. Et rencontre contre ISSY LES MOULINEAUX. Déplacement en Parisianie.

Avec des périphéricains toujours aussi accueillants. Et qui dés l’arrivée porte Maillot te reçoivent avec moult appels de phares, coups de trompes et de klaxons. Et cette tradition si conviviale de se saluer en brandissant le majeur…. Oui, Issy, c’est bien Paris !!!

Mais 1er décembre, forcément, couverture glaciale : 3 degrés au dessus de zéro dehors.

Et malheureusement trois - zéro  dedans…

Benjamin BROSSIER aura commencé par climatiser Tomi LAKATOS 3/2 ; puis Martin ALLEGRO réfrigèrera Alexis MOMMESSIN 3/1 ; avant que Kevin RIVOAL ne congèle Denislav KODJABASHEV, et nos derniers espoirs, 3/1.

Défaite froide et sèche 3/0. Et coup d’arrêt brutal pour les amiénois dans le groupe.

Qui terminent l’année comme ils l’avaient commencé : par une petite bulle.

Et ça y est, on y est, dans le dur…la neige emplit le noir sillon

La bise mord ta douce main,

Le vent souffle sur ta joie…

Oui, attention, …Winter is coming…

Les isséens

Benjamin BROSSIER (n°38) (1 victoire) : Aura mordu à pleines canines dans les mollets de Tomi LAKATOS dans les deux premiers sets. Avant d’en prendre plein les gencives dans les deux autres. Puis grosse phase de bruxisme, et aura bien serré les molaires à la belle. Pour l’emporter 14/12. Et exposer à tous ses belles incisives. Dans un large sourire. Oui, à Lakatos le dentifrice, mais à ce Brossier les dents !

Martin ALLEGRO (n°22) (1 victoire) : Passé dans son match contre Alexis MOMMESSIN de l’allégresse dans son premier set, à l’allégraisse dans le second, puis à l’allegro dans les deux derniers. Aura donc envoyé de la matière grasse et du gros top spin plein de triglycérides, pour l’emporter, avec la manière, 3/1.

Kevin RIVOAL (n°106) (1 victoire) : Se promène toujours dans Paris, avec à l’arrière de son Citroën Berlingot, une bêche et un sac de chaux vive. Le matos de base du tueur en série. Remplaçant au pied levé Léo DE NODREST, blessé, aura donc été très heureux d’utiliser son kit de survie contre Denislav KODJABASHEV ce jour. Avec une belle victoire 3/1, après lui avoir bien torturé le mental. Aura ainsi repris à trois reprises du foie de Denislav. Avec un petit verre de chianti.

Ludovic JAUMOTTE (coach) : La grande question actuellement dans les médias c’est de savoir s’il faut séparer l’Homme de l’Artiste. Pour Ludovic la question ne se pose pas : superbe composition d’équipe.

Les amiénois

Alexis MOMMESSIN (n°132) (0 victoire) :  Sur ses terres, dans son fief, devant toute sa famille et ses amis. A deux pas du Parc des Princes, de Rolland Garros, et du bois de Boulogne. Le triangle d’or pour Moms ! Mais qui se sera malheureusement transformé en triangle des Bermudes contre Martin ALLEGRO, avec un Mommess bien dedans, avant de perdre pied et de disparaître, 3/1.

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : On ne savait pas, mais chez les Hongrois, le Réveillon c’est le 1er décembre ! Sur sa balle de match, à la belle, aura donc servi une première fois dans le filet. Avant de re-servir une nouvelle fois au même endroit, basduf, sur la balle de match de Benjamin BROSSIER. C’était donc déjà Noël: c’est cadeau ! De la part de Tomi SANTA Laka-CLAUS !

Denislav KODJABASHEV (n°137) (0 victoire) : Après le black Friday, le Sunday, bloody Sunday pour Denislav. Après Gloria dans le premier set, se dira dans les trois dernières manches que I still haven’t found what i’m looking for…Et défaite 3/1. Ça fait un peu suer mais Bono and The Edge like this.

Arnaud SELLIER (coach): Après avoir subi comme joueur un 8/0 le samedi en Nationale 2, aura enchaîné avec un 3/0 avec la proB ce dimanche. Super-combo... Avait déjà mal au dos de la veille. Mais la douleur a définitivement migré ce dimanche soir sur ses muscles fessiers...

Kop LABAUME: Grand merci aux familles HUON-SELLIER-REVAUX-MOMMESSIN-MOMMESSIN friends pour avoir fait le déplacement à travers la steppe et soutenu l'équipe du début à la fin! Un Antoine HUON néanmoins un tout petit peu chaffoin de ne pas avoir pu, une fois de plus, utiliser son tambour: ça doit être écrit quelque part dans le règlement de la FFTT, le ping-pong doit devoir se jouer dans une bibliothèque et pas au stade Maracana... Il reviendra donc au prochain match avec les choeurs de l'Armée Rouge!

 

Si toi aussi tu t’es fait arracher la peau des fesses ce week-end, écoute et cicatrise : de la pommade pour les oreilles, et le reste. https://www.youtube.com/watch?v=BCABd3t0R-U

 

ProB J8: ISSY LES MOULINEAUX vs AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE 3/0. Le dimanche 1er décembre 2019

La feuille de match: 

ProB J8: ISSY LES MOULINEAUX vs AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE 3/0. Le dimanche 1er décembre 2019

Le classement de la poule: 

ProB J8: ISSY LES MOULINEAUX vs AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE 3/0. Le dimanche 1er décembre 2019
7 17-11-2019 Amiens Sport TT ARGENTAN BAYARD 3 - 1

Dimanche 17 novembre 2019 : 7ème journée du championnat de proBay et rencontre contre ARGENTAN.

Une rencontre VIPM : Very Importante Pour le Maintien. Un peu le même enjeu que la gaine Playtex de maman.

C’est ça, un match pour continuer à creuser l’écart avec l’équipe actuelle dernière du championnat. La rencontre à 6 points…

Et encore une incroyable victoire 3/1 des amiénois !

Au classement virtuel (les autres matchs auront lieu mardi 19 novembre) l’équipe est actuellement deuxième du championnat. Incroyable…

Notre hommage perso à Raymond POULIDOR...

Les argentanais

Segun TORIOLA ( n°61) (1 victoire) : Le vieux, mais toujours jeune, et incroyable lion, aura encore bien rugi ce soir. Belle victoire d’entrée, pleine de maîtrise, avec de beaux coups de pattes et de griffes, 3/0, sur Alexis MOMMESSIN. Lors de son deuxième match, Tomi LAKATOS, à l’affût, mais pas dans le sens du vent, en bon chasseur, l’aura ensuite bien ajusté dans son viseur. Et défaite 3/1.

Nikita YARUSHIN (n°112) (0 victoire) : En novembre 1956 les chars soviétiques avaient déferlé sur Budapest pour mater l’insurrection Hongroise. Mais 63 ans plus tard, vengeance ! C’est Tomi LAKATOS qui aura roulé sur Nikita YARUSHIN, 3/0.

Viachevlas KRIVOSHEEV (n°53, 0 victoire) : Le pongiste qui venait du froid. Et donc réchauffé durant deux sets par Denislav KODJABASHEV. Avant d’enfiler la tenue de Spetsnaz et de revenir à deux manches partout. Mais dans le cinquième set, erreur fatale dans le dosage du Novitchok. Et auto-intoxication. C’est Denislav qui finira par conclure le match, à 7 à la belle. Belle rencontre, et grosse intensité.

Les amiénois

Alexis MOMMESSIN (n°132) (0 victoire) : En ce week-end anniversaire des gilets jaunes, coincé au rond point, aura pris le sens giratoire dans le mauvais sens. Et deux tirs de LBD bien placés, et 35 tops spin plus tard, aura fini à l’aveugle, éborgné par le CRS Segun TORIOLA, 3/0.

Tomi LAKATOS (n°23) (2 victoires) : Lors de son premier sans faute la semaine dernière, la terre avait déjà tremblé à Miramas, avec une secousse ressentie jusqu’à Montélimar. Magnitude 4.6 sur l’échelle de RICHTER. Ce jour l’épicentre était salle Labaume. Et lors de ses deux prestations XXL, c’est le sol du gymnase amiénois qui se sera carrément ouvert sous les pieds des argentanais. Avec deux énormes victoires contre Nikita YARUSHIN 3/0, et surtout Segun TORIOLA 3/1.

Denislav KODJABASHEV (n°137) (1 victoire) : On peut douter de tout. Mais pas de sa Volkswagen. Et encore moins de Denislav KODJABASHEV !!! Auteur encore aujourd’hui d’un énorme match contre Viachevlas KRIVOSHEEV, avec une très belle victoire, à la belle, 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (convalescent) : Préfère pour le moment laisser du temps de jeu à ses partenaires, en écoutant repousser les fibres musculaires de son muscle grand dorsal gauche. Enfin,… quand le Kop LABAUME fait silence. C’est-à-dire jamais entre 15h et 18h !!!

Christophe LEGOUT (le parrain) : Oui, vraiment LEGOUT des autres. Pongiste au (très) grand cœur, toujours partant et à 2000% pour promouvoir les associations caritatives. Agnès JAOUI, Jean-Pierre BACRI, Louane, ses parents et l’association A pas de Lou, like this ! Grand moment aussi pour tous les jeunes qui auront eu la chance de taper quelques balles avec une légende. Et pour les moins jeunes qui auront enrichi leur collection de selfies. Avec un Philippe L’HOTE encore tout ému…

On ne sait pas quand a été créée la locution Grand MONSIEUR. Mais c’était forcément pour Christophe LEGOUT.

 

A pas de LOU

A pas de LOU

Le détail du match: 

ProB J7: AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE vs ARGENTAN 3/1. Le dimanche 17 novembre 2019.

Le classement:

ProB J7: AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE vs ARGENTAN 3/1. Le dimanche 17 novembre 2019.
6 10-11-2019 Miramas MIRAMAS AS 3 - 1

Dimanche 10 novembre 2019. 6ème journée du championnat de proBay et déplacement à MIRAMAS.

A une heure d’Avignon et de Marseille, et à 10 minutes de Salon de Provence.  

Même si tu es aussi calé en géo que Donald TRUMP, tu te dis que c’est quand même très très loin. Là bas,… au pays des cigales... Mais qui ne chantent plus quand il fait 7°C ! On est quand même bon, on trouve le moyen de faire 900 km et de descendre dans le Sud quand il fait la même température que dans le Nord !

Pour ce gros match contre Miramas, et pour ce déplacement de la muerte pour les amiénois.

Mais en cette veille d’Armistice, ils n’auront pas fait de quartier : victoire 3/1 !

Incroyable... Quel match, quelle tension… Et que d’émotions à chaque fois…

C’est simple, ça gagne 3 points de plus, mais à chaque rencontre on perd 8 années d’espérance de vie. Et on ne pourra donc probablement voir la fin de saison que du bout du couloir d’un EHPAD. Ou alors allongé sur le lit d’une chambre de réanimation.

Mais tant pis... On s’en fout...

L’important c’est les 3 points !!!

Les sudistes

HE CHENG Zhiwen (n°31) (1 victoire): Le vétéran des vétérans de la proBay. Et toujours aucune date de péremption ! Aura donc commencé par planter ses canines dans le cou d’Alexis MOMMESSIN. Pour boire son âme et aspirer sa jeunesse. Et victoire 3/0… Dans sa deuxième rencontre Tomi LAKATOS aura sacrément dû agiter ses gousses d’ail, avant de finir par lui planter un pieu en bois, en plein cœur, à la belle. Et défaite 3/2.

ZHENG Junge (n°67) (0 victoire): Il y a 30 ans, sous les coups de boutoir et de masses de milliers d’allemands de l’Est et l’Ouest pour une fois réunis, tombait le mur de Berlin... Mais ce soir c’est Denislav KODJABASHEV, et tout seul, qui a pulvérisé la grande muraille de Chine. A mains nus. C’est vrai, très légèrement aidé par du Tenergy 2mm. Et défaite 3/1 de Junge.

IGLESIAS VILCHEZ Miguel Angel (n°78) (0 victoire) : Si tu as fait espagnol en première langue, comme nous, tu as pu traduire : oui, le Michel-Ange des églises. Mais c’est notre peintre de la renaissance Hongroise à nous, Tomi LAKATOS, qui lui aura repeint au final son plafond de chapelle Sixtine. Avec quelques gribouillis, ses tripes, et son propre sang. Et défaite 3/1.

Accueil: 3* dans le tripadvisor Lakatossien: les pizzas et la convivialité auront fait la différence!

Les nordistes

Les BG amiénois

Les BG amiénois

Denislav KODJABASHEV (n°137) (1 victoire) : En l’honneur de Movember, dans son premier match contre ZHENG Junge, et pour sensibiliser le grand public au dépistage du cancer de la prostate et des testicules, aura commencé par se laisser pousser la moustache. A l’autopalpation, en se rendant compte qu’elles étaient énormes, il finira par se les friser (note de l’éditeur : on parle bien évidemment des moustaches). Et immense victoire 3/1.

Alexis MOMMESSIN (n°130) (0 victoire) : Chauffé par sa prestation de DJ aux platines de la Peugeot 2008 de location, dans sa rencontre contre HE Zhiwen, sera entré dans le premier set avec la même détermination que Toni MANERO sur la piste de danse de la Fièvre du samedi soir. Mais dans le second set, HE Zhiwen l’aura soulevé avec la même énergie que Patrick SWAYZE portant Jennifer GREY dans Dirty Dancing. Il finira donc le 3ème set en secouant le bas des reins, en faisant couin-couin, et en remuant du popotin... Terrible danse des canards pour Moms, dans un 3/0 de fête foraine.

Tomi LAKATOS (n°23) (2 victoires) : Aura lubrizolé ses deux adversaires du soir. Mais proprement. En commençant par couvrir de goudron Miguel Angel VILCHEZ IGLESIAS 3/1. Puis, dans les vapeurs d’hydrocarbures, en ajoutant des plumes au 5ème set contre HE Zhiwen. Pour mieux finir par lui voler dedans. Et victoire 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) : Aura fini de cicatriser en se délectant de regarder ses camarades ouvrir les plaies des Miramasséens. Le ping-pong, parfois, c’est quand même vraiment horrible.

 

La feuille de match: 

ProB J6: MIRAMAS vs AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE 1/3. Le dimanche 10 novembre 2019.

Le classement: 

ProB J6: MIRAMAS vs AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE 1/3. Le dimanche 10 novembre 2019.
5 03-11-2019 Amiens Sport TT METZ TT 2 - 3

Dimanche 3 novembre, 5ème journée du championnat de proBay et réception de METZ.

L’équipe messine, après des débuts difficiles, sur quatre défaites consécutives ; les amiénois, plus euphoriques, sur trois victoires d’affilée.

Certains voulaient donc que ça change. D’autres que rien ne bouge.

Des lorrains arrivés de ce fait sur Amiens en mode guérillero, les pavés à la main, le cheveu hirsute, debout sur la barricade. Les amiénois, en face, et en ligne: le bouclier en plexiglas relevé, la visière baissée, la matraque au poignet. Classique….

Grégoire JEAN et Tomi LAKATOS, les CRS amiénois, auront pourtant formidablement activé les canons à eau en début de rencontre contre Diogo CHEN et Florian BOURRASSAUD. Mais menés 2/0 à la pause les messins auront renversé la vapeur, à grands coups de cocktail MOLOTOV. Pour l’emporter au final 3/2 (d’après la police ; mais 3 à 2,99999 d’après les organisateurs) après les victoires d’Esteban DORR contre Denislav KODJABASHEV, de Diogo CHEN contre Tomi LAKATOS, puis enfin du double lorrain.

Défaite amiénoise 3/2. Dommage. Presque.

Surtout que c’était le feu avec plus de 200 personnes dans la salle (2 000 d’après les organisateurs et Stéphane HUCLIEZ), avec les membres du CD Oise et du club de DOULLENS-BERNAVILLE venus en nombre et en enthousiasme. Plus un arbitrage parfait par messieurs FONTAINE et ZAKRZEWSKI (arrête, c’est facile, ça se prononce comme ça s’écrit).

Mais voilà, ça devait finir par arriver.

Une défaite qui brise l’incroyable série amiénoise de trois victoires d’affilée.

C’est triste.

Mais espérons que nous ressentirons de nouveau l’odeur de la victoire, et du napalm au petit matin. Et ce, dès la semaine prochaine.

A l’extérieur, contre MIRAMAS !

Les messins

Diogo JIAHONG CHEN (n°48) (1victoire) : Diogo, libre dans tête, mais ferré et tombé dans les tenailles de l’intraitable JEAN-Philippe SMET-Grégoire, et défaite 3/1. Par contre, ensuite, joli travail à la CHEN contre Tomi LAKATOS, le stakhanoviste Diogo l’emportant 3/1.

Florian BOURRASSAUD (n°120) (double) : Grosse dépense d’énergie contre le berger Tomi LAKATOS : il aura bondi aux 4 coins de l’aire de jeu et foncé tête baissée. Mais ça n’aura pas suffi. Et aura quand même fini à l'abattoir. Avec une défaite 3/0 du BOURRASSAUD de mouton.

Esteban DORR (n°96)(1 victoire + double) : La parole est d’argent, le silence est DORR. Mais le top-spin est de plomb, et le flip frappé de tungstène ! Et victoire en platine 3/1 contre Denislav KODJABASHEV.

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (1 victoire) : Avait préparé son premier match contre Florian en reprenant deux fois du couscous à la cafétéria Flunch ce midi : pour l’emporter 3/0 contre le BOURRASSAUD piqué. Mais dans sa deuxième rencontre, sera devenu une proie facile pour le super prédateur Diogo, au sommet de la CHEN alimentaire : dévoré 3/1.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire) : Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonnes ou de mauvaises situations. Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres…Et aujourd’hui Grégoire JEAN-Edouard BAER aura rencontré Diogo JIAHONG CHEN, le miroir qui l’aura aidé à avancer. Parce que, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, alors on dit merci à la vie. Et on se met au service de la communauté. A faire le don de son muscle grand dorsal gauche, le don de soi. Pour finir par une belle victoire, blessé, mais au panache, 3/1.

Denislav KODJABASHEV (n°137) (0 victoire) : En honneur au week-end de la Toussaint aura envoyé du chrysanthème. Mais c’est Esteban DORR, le fossoyeur, qui finira par le renvoyer voir ses grands morts. Et défaite 3/1.

 

Après le 50/50 et le super-moite-moite, on aura demandé l’avis du public. Les membres du club de Doullens-Bernaville étaient brillants. Mais ça n’aura malheureusement pas suffi…

Après le 50/50 et le super-moite-moite, on aura demandé l’avis du public. Les membres du club de Doullens-Bernaville étaient brillants. Mais ça n’aura malheureusement pas suffi…

4 22-10-2019 Nantes NANTES TT 3 - 2

Mardi 22 octobre 2019: 4ème journée du championnat de proB. Et déplacement à Nantes.

Quand l’équipe de la ville dans laquelle le créateur du Nautilus a fermé les yeux, se rend chez celle où il les a ouverts... Mais oui, c’est Le JULESVERNICO !!!

Mais pendant que Julio naissait à Nantes et mourrait à Amiens, punaise, …on était parti pour faire exactement l’inverse !

Menés 2/1 après la pause, le médecin légiste Nantais, qui avait rendez-vous en boîte avec deux mannequins suédoises, qui avait encore du travail à la maison, avait commencé à signer et antidater les certificats de décès des amiénois, à 21h30. Mais c’est alors que Grégoire JEAN entrait dans l’arène contre Damien PROVOST pour effectuer un remake du tour du Monde en 80 top-spins (victoire 3/0 et égalité 2/2).  Et avant que Denislav et Tomi, associés en double, ne renvoient Bastien REMBERT et Vincent PICARD 20 000 lieux sous les Mers : victoire 3/2 ! 

Et incroyable victoire finale des amiénois, toujours 3/2, et encore au bout du suspens. A 23 heures.

On a d’ailleurs perdu nos derniers supporters coronariens. Plutôt que le classique tapis roulant, l’Organisation Mondiale de la Santé vient d’ailleurs de valider les matchs de l’ASTT comme ultime épreuve d’effort. C’est ça le ping-pong : un esprit sain dans un muscle cardiaque sain.

Mais cessons cette digression cardiologique…Revenons à cette troisième victoire d’affilée !

En reconnaissant que toutes les séries sont faîtes pour s’arrêter. Sinon on va finir par faire croire à tout le monde qu’on est arrogant (c’est pas faux !), et qu’on joue la montée en proAh Ah Ah (Stéphane HUCLIEZ et l’équipe du SPO Rouen ont d’ailleurs commencé à trembler).

Il va juste falloir continuer à se faire la cerise, ou plutôt la mirabelle (pour rester dans la thématique lorraine), en prévision du prochain gros match contre Metz, à domicile le dimanche 3 novembre, à 15h.

Annule ton repas de famille, ou ton rendez-vous Tinder, c’est salle Labaume qu’il y aura de l’ambiance et du spectacle !!!

 

Les Nantais

Bastien REMBERT n°71 (1 victoire): Nantes, célèbre pour son île des machines. On en aura joué une ce soir. Terminatorembert, qui aura laminé, malaxé et pulvérisé Tomi LAKATOS 3/0, au talent, en vitesse, et surtout,… avec classe.

Damien PROVOST n°59 (1 victoire) : PROVOST cateur dans son premier match contre Denislav KODJABASHEV, et victoire au fight mais logique (3/1). Le regard fier, le menton relevé, en envoyant du gros top-spin coup droit ! Puis PROVOST lone piccante dans sa deuxième rencontre, pasteurisé par notre fromager italien Gregorio JEAN, 3/0.

Vincent PICARD n°103 (0 victoire) : Resté sur le match de rugby de dimanche matin avec Kiki JEANPIERRE aux commentaires. En hommage à France-Galles, aura commencé par prendre un gros raffut dans le premier set contre Grégoire JEAN. Avant de se faire marcher dessus dans le ruck de la seconde manche. Finira par une énorme manchette dans la jugulaire dans la troisième. Avec une défaite 3/0 contre le brutalissime Greg VAHAAMAHINA-JEAN.

 

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (victoire en double) : Dans sa rencontre contre Bastien, se sera penché rapidement, lors de son premier set, sur le cas REMBERT. De Normandie ? Non, de Nantes. Puis dans le deuxième set, pas de place pour la blagounette contre le cas RAMBART. Pour finir par un accident industriel dans la troisième manche, explosé, par le cas RAMBOLAGE. Et lourde défaite 3/0.

Denislav KODJABASHEV (n°137) (victoire en double) : En fier Bulgare, et en hommage au yogourt, aura légèrement brassé dans son premier set contre Damien PROVOST, un peu stressé. Sera bien monté à ébullition dans le second, et aura juste manqué de pot dans le troisième. Avant de finir fermenté dans le 4èmeset.  Défaite 3/1 mais très bons débuts sous le maillot amiénois. Il enverra d’ailleurs de la crème fouettée, puis Chantilly, dans le double associé à Tomi (belle victoire 3/2).

Grégoire JEAN (n°63) (2 victoires) : Du Taraflex rouge au sol, des écrans télés aux quatre coins de l’aire de jeu, la table et les sépas noires des championnats d’Europe par équipes (livrées directement de la salle de la Trocardière) autour de son antre du soir, plus de la retransmission en direct en Eurovision... Tu mets l’environnement, c’est simple, Grégoire s’étalonne direct. Ça jouait donc niveau européen ce soir. Avec deux victoires énormissimes contre Vincent PICARD et Damien PROVOST 3/0... De grâce, ne dîtes plus que c’est le Taraflex nantais sur lequel avait joué Timo BOLL, Dimitri OVCHTAROV, Vladimir SAMSONOV et consorts, en septembre 2019... Dîtes plus simplement que c’est le revêtement sur lequel Grégoire JEAN a évolué ce mardi 22 octobre au soir, et qu’il a délicatement, et magistralement, foulé pour sa master-class !!!

Alexis MOMMESSIN (n°132) (coaching) : Il n’a bu que de l’eau (entre 19h30 et 19h35). Il a refusé l’alcool (entre 19h30 et 19h35). Il s’est absenté aux heures de prières (pour aller fumer sa clope). Il portait un pantalon dont les jambes s’arrêtaient à mi-mollets (un short quoi). Il a arrêté de consommer de la nourriture à base de porc (à partir de 19h30 pour se consacrer pleinement aux barres de céréales et aux petits écoliers). Il s’est laissé pousser intentionnellement la barbe. Il prête ses babouches à Denislav (qui avait oublié ses baskets)…Mais oui, ça ne t’a pas échappé : des signaux faibles de radicalisation !!! L’Université de Cergy Pontoise l’a dénoncé direct à la préfecture en fin de rencontre. On a débuté les démarches pour le faire libérer de GUANTANAMO. En espérant qu'il sera de retour pour le prochain match.

Arnaud SELLIER (coaching) : Penser à lui acheter un défibrillateur portatif pour le prochain match. Et à lui faire débuter un traitement par TRANXENE 20mg, 1 comprimé le soir, trois jours avant.

Nathan SELLIER- Arthur REVAUX- Antoine-tambourine-man HUON : Il était là le mini-kop climatiseur de salle nantaise ! Tant pis pour les tympans délicats de la salle Beaulieu. Mais tant mieux pour l’ambiance ! Et joli battle avec Thomas LEMANSEC à l'animation du camp adverse. Mais qui aura dû s'incliner. Avec les honneurs!

Pour finir, un grand merci aux bénévoles Nantais pour l’accueil et le repas de fin de rencontre. Très sympa, très bon.

Grégoire JEAN aura particulièrement apprécié la confiture de lait qui accompagnait les crêpes.

C’était du caramel au beurre salé ?

Tu as fait deux sur deux, sans perdre un set ce soir ? Non ?  

C’était donc de la confiture de lait...

 

La famille

La famille

La feuille de match:

ProB J4: NANTES vs AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE: 2/3. Le mardi 22 octobre 2019
3 28-09-2019 Amiens Sport TT THORIGNE FOUILLARD TT 3 - 2

Samedi 28 septembre 2019, 3ème journée du championnat de proB.  Et accueil de THORIGNE-FOUILLARD, banlieue de Rennes. Une équipe bête-noire pour les amiénois, qui, sur les trois dernières saisons, en Nationale 1, nous avait dérouillés à deux reprises.

Mais ce samedi 28 septembre les planètes, et les sites SEVESO étaient alignés. Nos adversaires bretons, habitués des marées noires sur leurs côtes, auront repris leur dose d’hydrocarbures ce jour. Une première fois sur la tête après le passage du nuage toxique Rouennais :  il pleuvait du fioul. Puis une seconde fois dans la salle Labaume : avec le super-tanker Mommessin. Qui aura mis le feu et envoyé du kérosène toute la soirée.

Incroyable victoire amiénoise 3/2 ! Encore une fois au bout de la nuit et du suspens. Amazing

Tes yeux piquent, tu as du mal à respirer, ton rythme cardiaque s’accélère, ta température rectale dépasse les 52°C, ta peau se décolle, des sueurs froides te coulent dans le dos : non tu n’as pas un mur mitoyen avec l’usine LUBRIZOL.  Tu regardes juste un match de ping pong salle Labaume !!!

Après  trois rencontres en deux semaines, l’équipe totalise 6 points, alors qu’elle partait pour rouler sur un tricycle avec 3 roues de bicyclette... Certes le championnat est encore long. Très long. Trop long même. Mais ces deux dernières rencontres auront été pure joie. Désormais on pourrait presque prendre des caisses jusqu’au bout : on a découvert ce qu’était le vrai bonheur. Mais on a bien envie que ça dure !!!

Maintenant petit break d’un mois avant la 4ème journée : place aux compéts individuelles et aux opens. Et rendez-vous le mardi 22 octobre. A Nantes.  Pour la reprise des guerres de Vendée !

Alexis MOMMESSIN devant la maison Thorigné

Alexis MOMMESSIN devant la maison Thorigné

Les bretons

Noshad ALAMYIAN (n°21) (1 victoire) : Noshad ALAGONIE dans son premier match sur Alexis MOMMESSIN et défaite 3/2 . Dans sa seuxième rencontre, Noshad ALASSAUT sur Grégoire JEAN. Puis un peu en galère et Noshad ALAVACHE, quand mené 10/8 à la belle. Pour finir par du très grand Noshad ALAMYAN, en repassant devant au 5ème set 12/10, au fight et sur un dernier coup de rein et du sort. Et belle victoire 3/2.

Thiago MONTEIRO (n°41) (1 victoire) : Plus MONTEIRO-riste que Thiago ce soir. Entré dans l’aire de jeu la ceinture de plastique et de C4 autour de la taille. Très grosse déflagration : aura explosé Tomi LAKATOS 3/1.

Jules ROLLAND (n°66) (0 victoire) : A participé cette semaine à la rédaction de la révision des Lois de Bioéthique. En spécifiant page 42, chapitre 12, alinéa 3 que « La torture pongistique n’est pas autorisée. Jamais. ». A l’issue de la soirée, et après sa défaite 3/0, aura donc dénoncé Grégoire JEAN auprès du tribunal international de La HAYE. Pour crimes de guerre.

Thorigné Boys

Thorigné Boys

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (double) : Ses habitudes alimentaires ? Plutôt carnivore, et amateur de steaks et de chair fraîche. Mais contre Thiago MONTEIRO aura surtout mangé du top frappé coup droit. Et défaite3/1. Dans le double aura retrouvé de l’appétit, et quelques revers vengeurs, pour l’emporter 3/1 associé à Alexis MOMMESSIN contre la paire Jules ROLLAND-Thiago MONTEIRO.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire) :  Heureusement Greta THUNBERG n’était pas salle Labaume ce samedi soir. Car Grégoire aura commencé par mettre la clim à fond pour les thoréfolléens en s’imposant 3/0 contre Jules ROLLAND. Puis, en grande partie responsable du réchauffement climatique, aura cette fois tourné les radiateurs à donf, et monté la température de la salle Labaume à 2000°C dans son second match contre Noshad ALAMYAN. Mais pour finir refroidi, 12/10 à la belle. Après avoir eu deux balles de match. Mais superbe rencontre.

Alexis MOMMESSIN (n°131) (1 victoire + double) : Chiraquien. Dans sa première rencontre contre Noshad ALAMYIAN, en hommage, aura envoyé durant les deux premiers sets des pommes. Ainsi que des prunes, des cerises et des chiches ! La perte des 3ème et 4ème sets lui en aura touché une sans même faire bouger l’autre. Et il finira dans un cinquième set abracadabrantesque, et sans faire pschittt…, par l’emporter 8 à la belle. C’est ça un chef :  c’est fait pour cheffer !

Nathan SELLIER (maître chanteur) : Notre chef du kop, parti au stade de France écouter Maître GIMS, alors que le gros récital ce soir c’était salle Labaume avec maître MOMMESS !

Les Zamiénois

Les Zamiénois

Alexis MOMS, au retour, et le sentiment du devoir accompli

Alexis MOMS, au retour, et le sentiment du devoir accompli

Le détail

ProB J3: AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE vs THORIGNE (3/2). Le samedi 28 septembre 2019
2 22-09-2019 Amiens Sport TT ROANNE LNTT 3 - 2

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le KOP Labaume: plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage !

Le KOP Labaume: plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage !

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (1 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie... ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait ! Très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 15h

Arnaud SELLIER à 15h

Le détail

ProB, J2: AMIENS vs ROANNE (3/2). Le dimanche 22 septembre 2019
1 17-09-2019 Chartres C'CHARTRES TT 0 - 3

Mardi 17 septembre 2019 : premier match de la saison. Mais cette fois en proBAY : la plus belle des divisions françaises. Certes la proA c’est l’étage du dessus, mais on n’y joue pas.  Donc c’est moins bien. Forcément.

Ce mardi marquait  le retour amiénois dans le merveilleux monde professionnel. Après 15 ans à vivre dans le bayou des nationales 3 à 1, parmi les poux, les tiques, et les puces. Incroyable que Laurent DELAHOUSSE (quel bel homme ! …et en plus né à Amiens) n’ait pas ouvert son journal de TF1 sur cette info.

Les Américains quand ils remettront un jour le pied sur la Lune connaitront probablement la même émotion : un petit pas pour l’Homme. Mais un bond de kangourou pour l’Amiens sport tennis de table !

Mais début ce mardi par un très gros morceau : l’équipe de CHARTRES. Un peu comme si tu commençais le repas de communion direct par un combo tartiflette-couscous royal-tajine-choucroute.

Bon, forcément, ça n’est pas passé.

Indigestion et déculottée 3/0 !

Avec un gros mal de bide (et aux fesses également) à la fin de la rencontre.

Mais c’est ainsi : les cuistots chartrains auront été impitoyables.

Des pansements gastriques (et fessiers) ont été prescrits en urgence avant le match de dimanche, contre Roanne.

Une nouvelle aventure culinaire en perspective, avec au menu, sur la carte du n°42, 49, 56 et 143. Oui, même dans un resto chinois, ça pique !

La proBAY d'en haut

La proBAY d'en haut

Les chartrains

Irvin BERTRAND (n°124) (1 victoire) : Aura mis des paillettes dans son top spin coup droit. Et des moulures au plafond de Tomi LAKATOS. Avec une belle victoire, convaincante, 3/1.

Bence MAJOROS (n°17) (1 victoire): On le savait. Si Bence dérouille, Majo rosse. Alexis MOMMESSIN en aura fait la cruelle expérience. Boxé et sonné 3/0.

Florent LAMBIET (n°16)  (1 victoire) : Le wallon dirigeable, menant Grégoire JEAN par le bout du nez pendant deux sets. Puis le wallon de baudruche, un peu crevé au 3ème. Avant de repasser au wallon d’eau froide, en finissant de doucher Greg et les espoirs amiénois à l’eau glacée. Et au final une victoire 3/1.

La proBAY d'en bas (mais qui ambitionne de ne pas y rester !)

La proBAY d'en bas (mais qui ambitionne de ne pas y rester !)

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois que ça va passer. Et puis finalement non... Un peu de crispation et défaite 3/1 sur Irvin BERTRAND.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (0 victoire) : Les cheveux longs et la barbe de JESUS. Le bandana de John RAMBO. Sur son premier set, aura donc commencé par faire l’amour à Bence MAJOROS. Avant de lui faire la guerre dans le second. Finira malheureusement crucifié au 3ème. Et défaite christique 3/0.

Grégoire JEAN (n°63) (0 victoire) : Aura goûté ce mercredi les célèbres macarons d’Amiens. Mais c’était après avoir dégusté ce mardi soir les célèbres pralines de Florent LAMBIET. Parfum cuberdon. Seuls les vrais connaissent…Et défaite 3/1.

Composition de l'équipe Revenir à la liste des équipes