Résumés

Résultats de l'équipe : ASTT 1 - N1H

Sommaire

14 9 8 7 6 5 4 3 2 1

Journée Date Lieu Adversaire Score Résumé
14 03-02-2019 Amiens Sport TT CHARTRES ASTT 2 8 - 2

Dimanche 3 février 2019 : ça enchaîne après la rencontre du samedi 2 février contre Belfort : un nouveau match, cette fois avancé, contre Chartres. Avec pour les amiénois, comme pour ton Windows 10, l’objectif de redémarrer, mais en mode sans échec.

Pour les chartrais ça aura malheureusement été « Fatal error 404 » : victoire 8/2 des amiénois !

Prochaine rencontre le 9 mars, dans un mois, à Metz. Pour tenter la passe de 4.

Les chartrais

Antoine DOYEN n°196 (1 victoire) : Aura d’entrée montré que si les dieux du ping lui doivent tout, lui ne doyen : avec ce jour une belle victoire 3/2 contre Clément CHOBEAU. Et une défaite étriquée 3/0 contre Eric JOUTI.

Célian BLANCHE n°279 (0 victoire): Quand à 18h30 la sonnerie a retenti, et que le professeur VOSTES a ramassé  les feuilles, il aura malheureusement rendu copie, BLANCHE. Avec deux défaites 3/0 contre Clément CHOBEAU et Eric JOUTI. Copiera donc 100 fois « J’espère qu’il y aura toujours un plateau de fromage Planchon à l’apéro la prochaine fois que je viendrai jouer à Amiens ».

Vincent PICARD n°121 (1 victoire): Fidèle a son enseigne favorite, aura d’entrée refroidi et surgelé Alexis MOMMESSIN, avec une victoire 3/1. Mais dans son deuxième match sera tombé sur un client : Yannick VOSTES, amateur de plats préparés. Se sera retrouvé enfourné au micro-ondes, chaleur tournante, durant 20 minutes, pour une défaite 3/0.

Yannick MARAIS n°252 (0 victoire): Sur son premier match aura pris de plein fouet l’autocar VOSTES . Avec une défaite 3/0 pour le Marais de bus. Puis sera passé en mode trappeur, en tentant de faire tomber dans le piège  Alexis MOMMESSIN. Qui ne se sortira qu’in extremis du bayou, et du Marais cage (défaite 3/2).

Les amiénois

Eric JOUTI (n°12, 2 victoires + double) : Ne devrait pas tarder à postuler à une place de directeur général chez CASTORAMA. Car il n’est pas encore né celui qui mettra une caisse à JOUTI. Encore 2 victoires sans bavures, 3/0, ce jour contre Antoine DOYEN et Célian BLANCHE.

Yannick VOSTES n°63 (2 victoires + double) : Aura eu à cœur de rappeler, après son dérapage du samedi, que le ping-pong était un sport qui se jouait en 11 points. Mais qu’à la fin c’était toujours VOSTES qui gagnait ! Et deux victoires supplémentaires contre Yannick MARAIS et Vincent PICARD 3/0. Aura définitivement montré que le dimanche était vraiment le jour du seigneur.

Clément CHOBEAU (1 victoire + double): De retour en N1 après son exil forcé à Fouesnant en N3 ce samedi : Clément, le comte de Monte-Chobeau. Mais après une première victoire aisée contre Célian BLANCHE, le Edmond DANTES amiénois subira la loi du procureur Antoine DOYEN. Et défaite 3/2.

Alexis MOMMESSIN n°129 (1 victoire + double) : Ses nuits sont plus belles que nos jours. Mais quand elles se passent chez GOUPIL puis sur Saint Leu, c’est beaucoup plus compliqué au réveil. Aura commencé par être bien remué dans le shaker de Vincent PICARD (défaite 3/1). Puis Yannick MARAIS, après l’avoir bien martyrisé, saupoudrera de chlorure de sodium ses gerçures et scarifications. Mais le jeune Moms se sortira au final, in extremis, des pièges du MARAIS salant. Et victoire 3/2.

Denis CHATELAIN

9 02-02-2019 Amiens Sport TT BELFORT FROIDEVAL ASM 1 8 - 3

BFM TV au petit matin : plus de neige,… mais du gilet jaune en boucle, et à foison !  Pas de doute. On est samedi. Donc jour de match !  Avec la deuxième journée de la seconde phase de la saison 2018/2019, en ce 2 février. Et la réception de l’équipe de BELFORT. Avec côté amiénois le retour de Julien INDEHERBERG, et  sa nouvelle épaule en acier galvanisé.

Renfort gagnant : et victoire 8/3 !

Et ça enchaînera dès demain dans ce marathon du ping, avec la réception de Chartres en match avancé, en ce dimanche 3 février !

Les Belfortins

Teodor ALEXANDROV n°96 (1 victoire): La guerre froide contre Alexis MOMMESSIN d’entrée. Mais défaite derrière le rideau de fer 3/0. Puis le coup du parapluie, forcément bulgare, contre Yannick VOSTES, paralysé (et victoire 3/1). Eric JOUTI finira tout de même par lui verser un fond de novitchok dans sa bouteille d’eau au changement de côté (et défaite 3/0).

Denislav  KODJABASHEV n°199 (2 victoires): Belfort comme un bœuf contre Julien INDEHERBERG (victoire 3/1), puis Belfort comme un turc contre Alexis MOMMESSIN (victoire 3/1). Mais heureusement pour nous, finira par Belfort Alamo contre Eric JOUTI (défaite 3/0).

Jean François MARTIN n°621 (0 victoire) : Pas trop du martin, Jean François. Mais plutôt du soir. Et contre Yannick VOSTES et Alexis MOMMESSIN, malgré des tentatives héroïques, n’aura pu ramener le moindre set dans ses filets (avec deux défaites 3/0) : le martin pêcheur.

André LEROY n°480 (0 victoire) : Aura rugi contre Julien INDEHERBERG et Eric JOUTI, mais en vain. Avec deux défaites 3/1 et 3/0 pour LEROY lion.

Les amiénois

Eric JOUTI (n°12, 3 victoires + double) : De la viande avariée polonaise en circulation ? Pas grave, ça n’est pas ça qui le fera virer vegan. Se sera donc découpé quelques steaks bulgares et entrecôtes belfortines pour occuper sa soirée. Et aura envoyé du tartare à tout va, toute la soirée. Pour au final trois belles victoires contre Teodor ALEXANDROV (3/0), Jean-François MARTIN (3/0) et Denislav KODJABASHEV (3/1).

Yannick VOSTES n°63 (1 victoire + double) : Sur son premier match, dans le tempo de Michel BERGER, quand il a emmené dans son paradis blanc, Jean-François MARTIN. Avec une victoire 3/0. Puis malheureusement, en mode FRANCE GALLES, dans son deuxième match. Car après avoir outrageusement dominé la première mi-temps contre Teodor ALEXANDROV, se sera effondré sur la fin, après avoir pris raffut, fourchette, et coaching de Yoann HUGET. Et défaite 3/1.

Julien INDEHERBERG (1 victoire): Le revenant. Se sera battu avec la même hargne que Léonardo Di Caprio dans les forêts canadiennes. Avec une victoire convaincante contre Jean-François MARTIN (3/1). Et une défaite encourageante, avec de l’envie et un plaisir communicatif, contre le grizzly Denislav KODJABASHEV (3/1)

Alexis MOMMESSIN n°129 (2 victoires) : Befortmidable contre Teodor ALEXANDROV et  Jean-François MARTIN, avec deux victoires 3/0. Avec la manière, et la tête humérale reluxée en bonne position. Puis a réalisé que si le lundi il allait au boulot, dans sa troisième rencontre il irait au bourreau. Et défaite 3/1 contre Denislav KODJABASHEV. Après un grand match, avec du gros fight et un tout petit peu d’intox. Du vrai ping-pong quoi.

Denis CHATELAIN

8 19-01-2019 La Romagne LA ROMAGNE SS 2 8 - 2

Une saison en Hénain. Tome 2, chapitre 1.

Avec pour commencer cette deuxième phase, un déplacement à La Romagne, pays de la Loire : 500 km pour les bleus de l’Amiens Sport Tennis de Table.

Et à l’issue de cette petite guerre de Vendée improvisée : victoire 8/2 contre les chouans du ping. vec deux petites sorties de route, et de la colonne infernale, pour Alexis MOMMESSIN et notre capitaine Yannick VOSTES.

Dans 15 jours enchaînement avec un gros week-end de tennis de table et une double confrontation :  le samedi 2 février la réception de BELFORT à 17h. Enchaînée avec  l’accueil de CHARTRES, en match avancé le dimanche 3 février à 15h.

Si c’est le week-end durant lequel maman souhaitait t’emmener dans la belle famille, où qu’elle avait décidé que tu rangerais le grenier et le garage : tu as une excuse toute trouvée!!!

Merci l’Amiens Sport Tennis de Table.

Les Romagnons

Johan DERIT n°189 (1 victoire): Aura un peu derit jaune sur son premier match, avec une défaite 3/1 contre Alexis MOMMESSIN. Mais aura ensuite rigolé à gorge déployée, avec une très belle victoire contre Yannick VOSTES 3/1. Ce dernier aura d’ailleurs confié que ce Johan avait vraiment des airs de Timo. Et qu’il avait joué avec le même niveau de jeu que BOLL, DERIT.

Marius PANTELIMON n°256  (0 victoire): Deux défaites contre Viktor BRODD 3/1 et contre Clément CHOBEAU 3/1. Avec ses cris et encouragements aura quand même fait un peu peur aux néanderthaliens amiénois, l’homme de Romagnon. Mais peuchère, ce samedi, Marius aura quand même fini Fanny (Marcel PAGNOL likes this)

Benjamin BROCHARD n°235 (1 victoire) : Sera descendu à la mine sur sa première rencontre contre Yannick VOSTES. Et sera remonté le visage couvert de suie, mais avec une défaite méritoire 3/2 : le BROCHARD bon. Très bon même. Puis contre Alexis MOMMESSIN aura tout pulvérisé sur son passage : le BROCHARD d’assaut. Et  victoire explosive 3/1.

Joris BRYAND n°542 (0 victoire) : Etincelant sur quelques points. Arrivé au firmament, aura tutoyé quelques étoiles. Avant que la sienne ne pâlisse progressivement, puis ne s’éteigne définitivement contre Clément CHOBEAU et Viktor BRODD (défaites 3/0).

Les amiénois

Viktor BRODD (N°79) (2 victoires + double) : Nul besoin d’aller à Dubaï chez SALT BAE, pour se faire dorer des steaks à la feuille d’or. Viktor, notre nouveau cuistot suédois, l’aura fait sur place ce samedi, tranquille. En emballant les corps des vendéens Marius PANTELIMON et Jorys BRYAND, en papillote, dans des feuilles de papier alu. Avant de les cuire à point, et de les déguster par petites bouchées, 3/1 et 3/0. Arrosés d’un petit verre d’aquavit.

Alexis MOMMESSIN n°129 (1 victoire + double) : Toujours fidèle aux paroles de son président Emmanuel MACRON, n’aura pas oublié le sens de l’effort. Pour s’imposer 3/1 contre Johan DERIT, avec du panache (et la discrète participation, bénévole, de madame Chattoune sur son dernier set). Mais après avoir pété un DERIT, aura ensuite été victime d’une grosse panne d’essence et d’une rupture du joint de culasse. Et sera malheureusement parti dans le décor contre Benjamin BROCHARD, avec une défaite 3/1.

Yannick VOSTES n°63 (1 victoire + double) : Aura mal digéré son pentathlon : match en Belgique le vendredi soir / coucher à 4 heures du matin / réveil 8h / 16 heures de voiture-2000km dans le week-end / 12 coca-8 redbull-4 paquets de petits écoliers... Notre arme fatale aura eu l’impression, mais très fugace, comme Roger MURTAUGH, que ces conneries n’étaient plus de son âge...  Et aura effectivement été victime d’une petite poussée d’obsolescence programmée contre Johan DERIT, avec  une défaite 3/1. Mais sera vite repassé en mode Mel GIBSON avec une victoire à l’arrache et au fight contre Benjamin BROCHARD, 3/2. A déjà signifié à Stéphane BERN, et sa mission patrimoine, que ce n’est pas demain la veille que son nom figurerait dans le listing des monuments historiques à restaurer!

Clément CHOBEAU n°139 (2 victoires + double): Sans pitié ce samedi. Une cagnotte Leetchi a d'ailleurs été ouverte dès ce soir pour ses deux victimes du jour : Joris BRYAND défaite 3/0, et Marius PANTELIMON 3/1.

Denis CHATELAIN

7 15-12-2018 Amiens Sport TT CESTAS SAG 1 8 - 1

Samedi 15 décembre 2018 : jour de finale.

Réception de Cestas, seule équipe encore invaincue de la poule, avec les amiénois.

Et première titularisation d’Eric JOUTI do Brazil.

Tout était donc réuni pour un petit ping carnaval de Rio, à la Chico.

Et l’équipe amiénoise est effectivement allée chercher bonheur !

Va, va, va, devant un parterre bien rempli et dans une belle ambiance : victoire 8/1.

Au final, une phase parfaite : 7 victoires sur 7, l’équipe première de la poule.

Plus qu’à attendre le tirage au sort du nouveau groupe pour la deuxième phase.

Et enchaîner.

En tentant de tenir les joueurs le plus à distance possible des chocolats Leonidas et du foie gras durant les 15 prochains jours…Pas gagné! Surtout pour celui dont le nom commence par VOS et finit par TES.

D’ici là bonnes fêtes ! Et à l’an prochain.

Les bordelais

Endika DIEZ (n°108) (0 victoire): Affrontant les maestros OBESLO et VOSTES, aura rapidement, à la difficulté, tourné le dos Diez. En étant mené d’entrée, à la baguette, par le soliste Michal OBESLO. Qui aura envoyé de la clé de sol et du bécarre à foison. Avec une première défaite 3/1, sans aucun bémol. Puis Yannick VOSTES, fidèle à son habitude lui aura ensuite offert un concert de grosses caisses. Et défaite express 3/0, pour le néo-cheminot Endika.  Qui aura ensuite, classique du mois de décembre pour le syndicat sud-rail, entamé une grève du double. Ce qui, dans un tempo parfait lui aura permis d’attraper le train de 19h35.

Petyo KRASTEV (n°133) (0 victoire): D’entrée contre Eric JOUTI aura bu sa coupe de caipirinha jusqu’à la lie. Et défaite 3/0. Puis contre Clément CHOBEAU, en fier bulgare, aura brassé les top-spins comme le yaourt. Avant de s’incliner une nouvelle fois 3 sets à 2, 9 à la belle. Après un joli match, et avec 0% de matière grasse !

Dexter SAINT-LOUIS (n°151) (0 victoire) : Dans sa première rencontre, un SAINT-LOUIS égal à lui-même. Et qui aura rendu la justice à grands coups de tops au rebond, bien assis sous son chêne. Contre un Yannick VOSTES qui avait le sentiment de jouer comme un gland… Mais belle réaction au final du capitaine amiénois, et défaite 3/2. Puis un SAINT LOUIS de nouveau parti en croisade contre l’infidèle Michal OBESLO. Mais un Dexter qui n’aura pu passer une nouvelle fois en mode tueur en série. Et seconde défaite, 3/0.

Bilal HAMACHE (n°263) (1 victoire) : Sur son premier match, belle déglutition ! Et hamache bien avant d’avaler, tout cru, Clément CHOBEAU (victoire 3/1). Puis dans sa seconde rencontre, petit passage par la Légion étrangère, avec hamache ou crève. Et belle résistance contre Eric JOUTI avant de s’incliner 3/2, 9 à la belle, à l’issue d’une très belle rencontre.

Les amiénois

Eric JOUTI (n°13) (2 victoires + double par wo) : Petites passes de capoera dans son premier match contre Petyo KRASTEV, avec une victoire convaincante 3/0. Puis contre Bilal HAMACHE, mené 2 sets à 0, aura commencé par prendre de la copa, avant de renvoyer de la cabana. Et au final, belle victoire 3/2. Obrigado pour cette première amiénoise Eric !

Michal OBESLO (n°65) (2 victoires) : La maître classe d’entrée contre Endika DIEZ et victoire 3/0. Puis la master class contre Dexter SAINT LOUIS. Et victoire 3/0.

Yannick VOSTES (n°69) (2 victoires + double par wo) : Quelques difficultés respiratoires et quintes de toux ce samedi pour le solide CRS VOSTES. Probablement à force de gazer et d’utiliser le lacrymo contre Dexter SAINT-LOUIS. Mais victoire dans la douleur 3/2. Puis dans son second match contre Endika DIEZ, rupture de stock de flashball. Pas grave, il lui reste son top spin coup droit. Tout aussi violent et efficace. Et qui arrête, avec la même efficacité, un buffle en pleine course, ainsi qu’un joueur espagnol un peu pressé. Et victoire 3/0.

Clément CHOBEAU (n°137) (1 victoire) : Bilal HAMACHE l’aura d’emblée envoyé twerker, avec une défaite à froid, 3/1, les fesses à l’air. Mais n’écoutant que son président Emmanuel MACRON aura ensuite retraversé la route, pour se retrouver un vrai métier : winner. Et belle victoire, 3/2, contre Petyo KRASTEV.

Denis CHATELAIN

6 01-12-2018 Fouesnant FOUESNANT RP 1 8 - 3

Samedi 1er décembre 2018, 6ème journée du championnat et déplacement à Fouesnant.

Rappelons que depuis le début de cette première phase de Nationale 1 toute la Gaule est sous la domination du terrible empereur VOSTESUS.

Toute la Gaule? Non.

Car un petit village peuplé d’irréductibles gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Les Fouesnantais, côte de Cornouaille, Finistère, 650 km d’Amiens.

Donc ce jour, envoi de la légion picarde, et guerre punique en Bretonnie.

Avec une belle résistance des barbares du pays bigouden. Car si Michal OBESLIX et Clément CHOBUS étaient eux aussi déjà tombés dans la potion magique quand ils étaient petits, ils se seront bien fait dérouiller aujourd’hui.

Mais avec au final une victoire 8/3 des amiénois.

AMIENS et CESTAS restent donc toujours les deux seules équipes invaincues du championnat. La petite finale des jeux du cirque 2018 aura bien lieu ce samedi 15 décembre. Contre les bordelais, mais à la casa !

Le Colisée de la salle Labaume sera prêt.

Les gladiateurs amiénois et le prétorien Eric JOUTIX vous y donnent rendez-vous.

Dans 15 jours.  Et Morituri te salutant !

Les fouesnantais

Thomas CLERIVET (1981 points) (0 victoire) : Stendahlien envoyé au sacrifice ce jour, pour faire le nombre. Le Julien SOREL fouesnantais qui finira tout rouge en remplaçant LENOIR. En bon légionnaire, aura quand même fait la tortue contre OBESLO, mais défaite 3/0. Et Clément CHOBEAU le renverra ensuite dans on oppidum, avec une défaite 3/0.

Dorian QUENTEL (n°156) (1 victoire + double): Quentel dans le désert, depuis trop longtemps (avec deux défaites contre Yannick VOSTES et Alexis MOMMESSIN 3/0). Tu demandes à Clément CHOBEAU à quoi ça sert toutes les règles un peu truquées du jeu qu’on veut te faire jouer. Et belle victoire 3/1 : Jean-Patrick CAPDEVIELLE likes this

Clément LE MARC (n°166) (2 victoires + double) : Sur son premier match contre Clément CHOBEAU, en mode LEMARC Cassin : envoyant comme Alexandre du top coup droit à foison. Et belle victoire 3/2. Avec la puissance du sanglier. Puis LEMARC seillaise sur son deuxième match : au garde à vous, sous les 3 couleurs, avec une victoire 3/0 contre Michal OBESLO. Pour finir par une défaite 3/0 sur son dernier match. En mode Angélique. Car même si LEMARC quise des Anges, Yannick-Joffrey-de-PEYRAC VOSTES finira par le fouetter sévèrement, 3/0. Avant de finir à l’apéro avec LEMARC tini, et d’excellentes tartines au gras de porc (merci aux bénévoles de la buvette pour l’accueil !).

David PARDE (n°355) (0 victoire) : Grosse humidité ce jour, donc PARDE sue. Avec une première défaite, le col remonté, la ceinture au vent, 3/2 contre Alexis MOMMESSIN. Puis contre Yannick VOSTES aura envoyé de la tarte et de l’éclair. Mais tout le monde sait bien que pour son goûter Yannick ne cède jamais, oh non jamais, sa PARDE gâteau. Et défaite 3/1.

Les amiénois

Michal OBESLO (n°65) (1 victoire + double) : Beaucoup de condensation aujourd’hui dans la salle. Un degré d’hygrométrie proche d’un bain turc. Même ses plaques Tibhar auront ruisselé et pleuré. Aura tout de même réussi  à égoutter Thomas CLERIVENT 3/0. Mais c’est Clément LE MARC qui finira par lui mettre la clim : défaite sèche 3/0.

Yannick VOSTES (n°69) (3 victoires + double) : Les agriculteurs et les chasseurs se demandent toujours s’il faut vraiment réintroduire l’ours dans les Pyrénées. Nous ça fait 3 ans qu’on joue avec un grizzly dans notre équipe. Et ça se passe très bien ! Coup de patte à droite contre Dorian QUENTEL (et victoire 3/0). Coup de patte à gauche contre David PARDE (et victoire 3/1). Petit coup de mâchoire contre Clément LE MARC (et victoire 3/0). Une fois de plus Nounours VOSTES aura souhaité bonne nuit à tous les petits !

Clément CHOBEAU (n°137) (1 victoire) : L’Assemblée Nationale aura voté cette semaine l’interdiction des fessées en France. Clément aura donc probablement pris les deux dernières contre Clément LEMARC (défaite 3/2) et Dorian QUENTEL (défaite 3/1). Non sans avoir prélablement passé au martinet Thomas CLERIVET (victoire 3/0).

Alexis MOMMESSIN (n°154) (2 victoires) : L’air de l’Atlantique réussit au Mommess. Car face à la mer aurait dû grandir, face contre terre aurait pu mourir (victoire à l’énergie 3/2 contre David PARDE). Il se relève et prends son dernier rêve (victoire 3/0 dans son deuxième match contre Dorian QUENTEL). Sur Google Play Music, la prestation de Moms ce samedi validée par PASSI & CALOGERO.

Denis CHATELAIN

5 24-11-2018 Amiens Sport TT COURBEVOIE SPORT TT 1 8 - 0

Samedi 24 novembre 2018, cinquième journée du championnat de Nationale 1, et réception de Courbevoie.

Des parisiens montés dans le grand Nord. Pendant que dans le même temps les Che GUEVARA du gilet jaune faisaient la route en sens inverse. Pour renégocier sur les Champs Elysées le prix du baril à 50 $, l’indice des salaires, de retraite, de la CSG... Et puis, la vitesse illimitée sur autoroute, les caissons de basse à 600 dB, le diamètre des jantes à 34 pouces, des distributeurs automatiques de mojitos au self, un vrai numéro 9 pour l’OM...Bon…C'est vrai on n’a pas tout compris. Notre truc à nous c’est plutôt ping-pong. Pas trop, révolution.

Et donc des Courbevoisiens qui, une fois le périphérique passé, auront franchi les barrages, et les feux de palettes, souvent arrosés au kir, de la jacquerie aux couleurs des jonquilles.

Des joueurs de Paname arrivés donc à 5. Et reçus à 17 heures. Forcément 5 sur 5.

Pour une  victoire amiénoise éclatante et brutale, 8/0.

Dur pour nos invités…Mais le capitaine VOSTES a enclenché le mode punisher. Et ça dérouille sec maintenant.

La semaine prochaine déplacement à Fouesnant. En Bretagne.

Pour respirer les embruns, l’air iodé.  Et espérons le, toujours, le parfum de la victoire…

Les courbevoisiens

Titouan RAYMOND (n°106) (0 victoire) : Aura passé son après-midi sur une barricade, au beau milieu de la salle Labaume. En tentant de bloquer les amiénois. Oui on peut dire que RAYMOND barre. Mais Clément CHOBEAU et Alexis MOMMESSIN auront forcé le verrou. Et lui auront roulé sur les pieds. Avec au final deux défaites, mais méritoires, à la belle, 3/2.

Rodolphe DESPRES (n°135) (0 victoire) : Un match bucolique d’emblée contre Michal OBESLO. Avec une défaite 3/0, au milieu de la campagne picarde. Et colchique dans DESPRES fleurissent, fleurissent. Puis nouvelle défaite 3/0 contre Yannick VOSTES. Oui pour Rodolphe, c’est vraiment la fin de l’été.

Larbi BOURIAH (n°200) (0 victoire) : Aura enchaîné un black Friday avec un black Saturday. Sans un set gagné, et avec deux défaites cruelles 3/0 contre Yannick VOSTES et Michal OBESLO.

Sofiane BOUDJADJA (n°206) (0 victoire) : Beau marathon sur son premier match contre Clément CHOBEAU. Mais finira à bout de Souf (défaite 3/2). Puis, sans avoir pu récupérer, toujours le gros point de côté contre Alexis MOMMESSIN (et défaite 3/0).

Les amiénois

Michal OBESLO (n°65) (2 victoires) : Le CRS tchèque. Malgré un petit lumbago, aura d’entrée dispersé Rodolphe DESPRES à coups de Tonfa (victoire 3/0). Puis aura baissé la visière et envoyé tout son stock de gaz lacrymo  contre Larbi BOURIAH (victoire 3/0).

Yannick VOSTES (n°69) (2 victoires) : En cette période révolutionnaire se sera coiffé de son petit bonnet phrygien pour activer la guillotine contre Larbi BOURIAH (victoire 3/0). Avant de faire le tour de la salle avec la tête de Rodolphe DESPRES au bout de sa pique (nouvelle victoire 3/0).

Clément CHOBEAU (n°137) (2 victoires) : En difficulté sur Sofiane BOUDJADJA, puis Titouan RAYMOND, aura commencé par jouer à chaque fois avec sa tête de cochon. En envoyant des œufs de lump… Mais finira dans les deux rencontres par retrouver sa tête d’esturgeon. Et par brasser, mais cette fois du caviar. A la louche. Pour au final deux bonnes victoires 3/2.

Alexis MOMMESSIN (n°154) (2 victoires) : La transition énergétique a déjà débuté pour Moms. Dans son premier match aura donc tourné les bras, et envoyé du top spin à foiz, comme une éolienne en plein vent, contre Titouan RAYMOND. Pour une belle victoire, ventilée, 3/2. Puis aura sorti les panneaux photovoltaïques pour finir de cramer Sofiane BOUDJADJA. Avec cette fois une victoire solaire, 3/0.

Denis CHATELAIN

4 10-11-2018 Argentan ARGENTAN BAYARD 2 8 - 3

Samedi 10 novembre 2018, déplacement à Argentan: week-end de commémo.

Car il  y a 100 ans, armistice France/Allemagne.

Et nouveau cessez le feu, ce jour, vers 20h15 heures. Avec le défilé au monument aux morts cette fois ci côté argentanais ce dimanche: après une défaite 8/3. Mais avec les honneurs et de gros combats.

Mission accomplie donc pour le capitaine VOSTES, notre héros de Verdun. Et joli coup, car pendant que Cestas et Courbevoie se neutralisaient, Amiens prenait seul la première place de la colonne. Dans la stratégie militaire française, le « Pétain coup ». Sans être tout pâle.

Retour dans la tranchée dans 15 jours pour la réception de Courbevoie. Pour enchaîner sur une nouvelle guerre de positions. Mais qui ne sera pas assurément la der des der.

Les argentanais

Léo LIEVROT n°578 (0 victoire): Pris dans les barbelés sur son premier match contre Alexis MOMMESSIN (défaite 3/1). Aura ensuite reçu un obus de 75 sur la tête contre Clément CHOBEAU (défaite 3/0)

Nikita YARUSHIN (n°168) (0 victoire + double) : C’est russe, donc forcément c’est solide. Aura en effet envoyé l’acier sur ses trois matchs. Mais pour à la fin, malheureusement, le même destin que le sous-marin KOURSK. Torpillé par Michal OBESLO et Clément CHOBEAU 3/2, alors qu’il méritait peut-être un meilleur destin. Puis envoyé par le fond par Yannick VOSTES 3/0.

Segun TORIOLA n°52 (2 victoires + double) : La légende. Sept participations aux Jeux Olympiques, avec des titres de champion d’Afrique et des jeux du Commonwealth à foison. D’entrée, le vieux sage aura donc Rafikiriser Clément CHOBEAU 3/1, et ensuite Alexis MOMMESSIN 3/0. Puis en mode Simba aura bien rugi contre Michal OBESLO. Mais si le lion est mort ce soir, ça n’aura été que 18/16 à la belle (défaite à l’arrache 3/2) !

Lucas LECONTE (1960 points) (0 victoire) : Couché sur la papier par Laurent-Alexandre DUMAS-LAUNAY pour faire le nombre. Le Edmond DANTES argentanais aura malheureusement été chopé d’entrée par Yannick VOSTES, et emprisonné dans le château d’IF (défaite 3/0). Mais n’aura pu bénéficier cette fois-ci de l’aide de l’abbé FARIA pour s’échapper contre Michal OBESLO. Et nouvelle défaite 3/0 pour LECONTE de Monté Christo.

Les amiénois

Michal OBESLO (n°65) (3 victoires) : Malmené tout l’après-midi l’artilleur OBESLO aura fini par régler la mire, en utilisant le lance-grenades contre Nikita YARUSHIN (victoire 3/2). Puis l’arquebuse contre Lucas LECONTE (victoire 3/0). Avant de faire donner la grosse Bertha contre Segun TORIOLA (victoire à l'arrache 3/2).

Yannick VOSTES (n°69) (2 victoires) : Avec son numéro 69, le chemin des Dames il l’aura fait de long en large, et en travers.  Aura donc cet après-midi  sorti de nouveau son gros fusil, et mitraillé à vue. En cette période de chasse, la fédé va vraiment finir par obliger ses adversaires à jouer avec un gilet jaune-fluo....Un nouveau massacre, avec deux victoires expéditives et punitives contre Nikita YARUSHIN et Lucas LECONTE 3/0.

Clément CHOBEAU (n°137) (2 victoires + double) : Parti d’entrée contre Segun TORIOLA la fleur au fusil, a vite déchanté (défaite 3/1). Sera ensuite sorti de la tranchée la baïonnette au canon contre Léo LIEVROT (victoire 3/0). Puis bien installé dans son taxi de la Marne pour venir à bout de Nikita YARUSHIN, après une lutte acharnée 3/2.

Alexis MOMMESSIN (n°154) (1 victoire + double) : Le vrai poilu. Sera monté au front, toujours pas rasé. Léo LIEVROT aura donc passé le premier match à compter les poils de sa barbe de sapeur (victoire 3/1). Pour finir ensuite rasé de près par le barbier TORIOLA (défaite 3/0).

Denis CHATELAIN
3 27-10-2018 Amiens Sport TT AVION TT 1 8 - 0

Samedi 27 octobre 2018. 3ème journée de la première phase du championnat de nationale 1. Et réception d’Avion. Mais la tour de contrôle VOSTES ne les aura jamais autorisés à atterrir : ictoire supersonique 8/0.

Dans 15 jours déplacement à Argentan. En espérant rester dans le même couloir aérien. Et négocier un atterrissage en douceur. Et surtout pas en catastrophe.

Les aviateurs

Lionel VARLET (n°454) (0 victoire) : D’entrée contre le roi VOSTES, le VARLET de cœur. Mais au final défaite 3/1. Puis à fond, les cheveux au vent, la poignée de l’accélérateur bloquée contre Alexis MOMMESSIN. Mais sortie de route 3/0 du motard Lionel : le VARLET Davidson.

Allan BIBLOCQUE (n°957) (0 victoire) : Gros crash contre Alexis MOMMESSIN, 3/0, puis Yannick VOSTES, 3/0. Ses coéquipiers ont envoyé les médecins légistes ramasser les morceaux. Et attendront qu’on retrouve la boîte noire pour tenter de comprendre ce qu'il s’est vraiment passé ce samedi 27 octobre Salle Labaume.

Cléry SINTIVE (n°949) (0 victoire) : Aura voyagé sur Chobeau airlines, avec une courte correspondance sur Air Obeslo. Et là, c’est le drame. Début d’incendie. Les issues de secours étaient pourtant signalées par un panneau lumineux, à l’avant, au centre, et à l’arrière de la salle Labaume. Mais malgré le marquage au sol n’aura jamais pu les atteindre. Et donc deux défaites, carbonisé dans la carlingue, 3/0 (malgré un très beau changement de main avec point gagnant sur Michal, salué par le commandant de bord Timo BOLL).

Valentin RAINGUEZ (n°439) (0 victoire) : Dépressurisation brutale d’entrée contre Michal OBESLO. Et malgré le masque à oxygène tombé devant son visage, asphyxie 3/0. Puis amerrissage en catastrophe contre Clément CHOBEAU. Aura rapidement enfilé le gilet de sauvetage sous son siège, puis tiré les poignées rouges. Mais aura malheureusement fini par couler, 3/1.

Les amiénois

Yannick VOSTES (n°69) (2 victoires) : Comme MELENCHON, sa personne est sacrée. Intouchable pour Lionel VARLET et Allan BIBLOCQUE. Venus s’écraser 3/1 et 3/0 sur le mur du son de ses plaques Stiga. Boostées au kérosène.

Michal OBESLO (n°55) (2 victoires) : A l’affût dans le Bouchonois amiénois, aura sorti son fusil. Puis tiré Valentin RAINGUEZ et Cléry SINTIVE, les avion de chasse, comme de simples vététistes, en promenade dans les bois. La différence entre le bon et le mauvais chasseur : deux victoires 3/0.

Clément CHOBEAU (n°137) (2 victoires) : En mode steward, aura commencé par distribuer quelques rafraîchissements, et accessoirement quelques tatanes, dans l’allée centrale, contre Cléry SINTIVE (victoire 3/0). Puis aura fini comme le PNC aux portes, avec l’armement des toboggans et la vérification de la porte opposée contre Valentin RAINGUEZ (victoire 3/0).

Alexis MOMMESSIN (n°154) (2 victoires) : Aura coupé son portable et sera resté en mode avion tout l’après midi. En en envoyant à foison contre Allan BIBLOCQUE (victoire 3/0) puis Lionel VARLET (victoire 3/0).

Denis CHATELAIN

2 06-10-2018 Metz METZ TT 2 8 - 1

Samedi 6 octobre. 2ème journée du championnat de Nationale 1 : déplacement à Metz. Partis pour faire un petit résultat dans le grand Est. Et passe de deux pour le capitaine VOSTES :nouvelle victoire 8/1 !

Pas revenu en vain de Moselle. Et donc, pinot noir pour tous !

Prochain match le 27 octobre pour la réception d’Avion. Evidemment, l’aéroport amiénois sera ouvert.

Les messins

Alejandro TORANZOS (n°110, 1 victoire): Du chêne massif dans le bras droit. Avec du bon bouleau contre Clément CHOBEAU (victoire 3/1). Mais se sera posé trop de questions dans son deuxième match « Hêtre, ou ne pas hêtre »… Ça ne pardonne jamais contre l’élagueur VOSTES : bucheronné 3/0.

Corentin MAZAUD (n°329, 0 victoire): Du bon Coco. Mais plus en mode Coco CHANEL que Coco RICO aujourd’hui. Avec deux défaites, mais de haute couture contre Yannick VOSTES (3/0) et Clément CHOBEAU (3/1).

Jasper MERCKX (n°300, 0 victoire): Le roi du BTP. Belle rencontre contre Alexis MOMMESIN (défaite 3/1) avec quelques jolis coups de truelle: MERCKXi patron ! Mais des fondations un peu fragiles contre Michal OBESLO (défaite 3/0) et ça s’est écroulé. Et re-MERCKX ciment.

Victor DEVILLE (n°282, 0 victoire): Le nouvel étudiant en médecine. Et donc forcément cobaye pour l’opération Octobre rose. Aura commencé par se faire palper les seins par Alexis MOMMESSIN (défaite 3/0). Puis examen de prostate par Michal OBESLO (défaite 3/0). Dur.

Les amiénois

Yannick VOSTES (n°69, 2 victoires) : La Ryder Cup prolongée cette semaine. Avec deux doubles birdy, en 3, contre Corentin MAZAUD puis Alejandro TORANZOS. Tiger VOSTES.

Michal OBESLO (n°55, 2 victoires) : Des problèmes gastriques toute la rencontre. Et une automédication catastrophique à base de coca-cola, la thérapie VOSTES. Aura donc envoyé de la remontée acide contre Jasper MERCX (victoire 3/0) puis Victor DEVILLE (victoire 3/0). Avant que l’hépato-gastroentérologue Clément n’intervienne et n’administre son pansement stomachal à base de Big Mac/Potatoes. Merci professeur CHOBEAU.

Clément CHOBEAU (n°137, 2 victoires) : Dans son premier match contre Alejandro TORANZOS, aura commencé par tenir bon, comme un ministre de l’écologie. Avant de lâcher, complètement Nicolashuloté, avec une défaite 3/1. Dans son deuxième match contre Corentin MAZAUD, parti pour démissionner comme un ministre de l’intérieur. En voie de gérardcollombisation pendant trois sets. Heureusement, avant de se ressaisir et l’emporter 3/1.

Alexis MOMMESSIN (n°154, 2 victoires) : Durant ses rencontres, ses adversaires messins auront été victimes d’hallucinations : tous hurlant dépité, en ayant vu passé dans l’aire de jeu un petit plantigrade félin : la femelle du chat. Nous on n’aura vu que quelques filets et coins de table. Mais au final, deux victoires contre Victor DEVILLE 3/0 et Jasper MERCX 3/1. Mais avec son flash la  semaine dernière sur l’autoroute, et sa prune cette semaine pour carte jeune périmée, le vrai chat noir, c’est effectivement Alexis.

Nicolas BRUSENBAUCH und Freundin : Danke für ihre Unterstützung!

Denis CHATELAIN

1 29-09-2018 Amiens Sport TT LA GARDE TT 1 8 - 0

Samedi 29 septembre. La rentrée des classes pour la Nationale 1.

Et enfin, la cloche qui sonne pour les lycéens amiénois. Car cette année Parcoursup ne leur aura donné que très tardivement leur première affectation : l’équipe de la Garde.

Des varois venus direct de Toulon : 988 km...Bonjour le rapprochement géographique. Avec de sacrés déplacements pour cette équipe de sudistes en première phase : oui, c’est confirmé : La Garde mobile.

Les joueurs toulonnais avaient donc hâte de voir ce que cela donnerait ce samedi, pour ce premier match, contre les CRS amiénois. Et effectivement, la Garde a vu (Claude MILLER, Lino VENTURA and Michel SERRAULT like this).

Le gendarme des Logis VOSTES et ses collaborateurs auront donc sorti la matraque. Pour tabasser les La garde et autres Michard : 8/0, et seulement deux sets laissés aux adversaires. Oui, les amiénois toujours meilleurs en maths qu’en littérature française.

Et ça enchaînera dès la semaine prochaine avec un déplacement à Metz pour la seconde journée.

En espérant rester dans la même dynamique, et fluides. 

Les toulonnais

Fabien GUIOT (n°266, 0 victoire): Du Guy haut avec de superbes échanges contre Clément CHOBEAU et Alexis MOMMESSIN. Mais au final, malheureusement niveau comptabilité, du Guy bas avec deux défaites 3/1 et 3/0.

Fabio RAKOTOARIMANANA (n°298, 0 victoire) : La garde meurt contre Michal OBESLO (défaite 3/0). Mais ne se rend pas contre Yannick VOSTES (arrachage d’un set mais défaite au final 3/1). C’était quand même plus Waterloo qu’Austerlitz ce jour pour le grognard Fabio.

Eric ADAM (n°313, 0 victoire) : Show-time pour Eric qui se sera bien dépoilé sur Yannick VOSTES et Michal OBESLO. Tout en fight et en défense coupée. Il aura tenu d’ADAM, mais les amiénois lui auront arraché jusqu’à sa feuille de vigne. Pour finir sur le central torse nu, et sans slip, avec deux défaites 3/0.

Ylane BATIX (1957 points) : Avalé tout cru dans son premier match par Alexis MOMMESSIN : le garde manger (défaite 3/0). Aura quand même fait claquer du talon Clément CHOBEAU sur quelques points dans son deuxième match : le garde à vous (défaite 3/0).

Les amiénois

Yannick VOSTES (n°69, 2 victoires) : Un premier match bucolique contre Fabio RAKOTOARIMANANA, avec une victoire 3/1 : le Garde champêtre. Puis aura envoyé de la saucisse, pour une victoire 3/0, contre le boucher de La Garde, Eric ADAM. Depuis ce samedi dégoûté par Yannick de la vue de la bidoche et du sang:  Eric A., nouvel adepte du véganisme

Michal OBESLO (n°55, 2 victoires) : Monsieur Propre. Aura tout nettoyé du sol au plafond 3/0. En wassinguant Eric ADAM (victoire 3z), puis en essorant Fabio RAKOTOARIMANANA (victoire 3z).

Clément CHOBEAU (n°137, 2 victoires) : Le bourreau nantais. Aura commencé en mettant la tête sur le GUIOT (pour une belle victoire 3/1). Pour ensuite décapiter Ylane BATIX (victoire 3/0).

Alexis MOMMESSIN (n°154, 2 victoires) : Pour sa première apparition sous le maillot amiénois : masterclass de Mommess : 2 victoires contre Ylane BATIX (3/0) et Fabien GUIOT (3/0). Aura largement pris son tour de Garde !

Julien INDEHERBERG (convalescent) : Une épaule gauche en bonne voie de cicatrisation. Et une belle présence au coaching et à la raclette d'après match!

Denis CHATELAIN

Composition de l'équipe Revenir à la liste des équipes